Il est des artistes qui vous prennent doucement par la main pour vous emmener dans leur univers. Noemi, elle, vous sollicite immédiatement et entièrement, et n’a de cesse de vous entrainer dans son tourbillon sensuel et onirique. Une voix puissante, immédiatement identifiable, en volutes débridées, vous caresse ou vous remue, vous charme ou vous étonne, mais ne vous laisse jamais sur le bord du chemin. Cette Barbarella post-moderne et chic a le sens de la formule choc que vous emportez avec vous (« les complexes c’est complexe ») mais ses années d’études pianistiques commencées dès l’âge de 11 ans en font une musicienne accomplie.

Cette solide formation musicale, complétée très tôt par la pratique de la danse, du théâtre, et du chant lyrique au Conservatoire de Lyon, l’amène très vite à se lancer dans une première aventure musicale, au sein du collectif électro Zimpala, signé sur le label bordelais Platinum Records. S’en suivent 3 albums, une tournée qui l’amènera jusqu’en Russie, plusieurs titres diffusés sur les ondes (France Inter) et compilés dans le monde entier. Elle collabore alors avec de nombreux groupes et artistes (notamment Bardi Johannsson de Bang Gang et Stéphane Pompougnac).

Après une ultime expérience au sein d’un trio power pop qui fera plusieurs concerts en Angleterre, Noemi décide en 2008 de se lancer enfin seule… L’occasion pour elle de développer son propre univers musical nourri de pop, de chanson française, de musique classique, dans lequel les sons électroniques jouent le rôle d’écrin, et où se mélangent pulsions des années soixantes, effluves des années quatre-vingts, et esthétique d’aujourd’hui …

Enfant naturel de la culture électro et d’un certain classicisme pop, rejeton illégitime d’une chanson qui porte le verbe haut, à l’instar d’une Catherine Ringer, et de raffinements mélodiques plus anglo-saxons à la Kate Bush, Noemi compose et écrit seule, dans sa chambre, entourée de ses claviers … Mais a la finesse de s’entourer de talentueux jeunes producteurs : Benjamin Lebeau (The Shoes, Gaetan Roussel), Thomas Brière (Carabine, Pendentif), Ernest Saint Laurent, et son acolyte depuis toujours à la scène comme à la ville Anthony Giraud (Think Twice, Silvervince).

Dans ses comptines à la fois précieuses et fougueuses, parfois surréalistes, on voyage la nuit, on tombe sur des cadavres dans les placards, on emprunte des ballades rêveuses ou fantasmatiques, au cours desquelles le charnel n’est jamais très loin… Mais l’on fait face, aussi, à des sentiments ou des tourments bien humains (Ca brûle, Complexe, Ma mère). Des chansons qui n’oublient pas d’être diablement efficaces, toujours accessibles, dans lesquelles les mélodies ne semblent jamais sacrifiées aux nécessités du verbe.

Noemi a un univers bien à elle, ambitieux et marqué du sceau de l’élégance. On appelle ça avoir du style.

CompleXe by NOEMI-EP

La Nuit Rôde by NOEMI-EP

Informations

Sur le Web : www.myspace.com/noemiband
Facebook

Editeur : BMG RIGHTS MANAGEMENT

Management : Editions Dargent